L’HISTOIRE DES TITRES DE NOBLESSE

Un seul mot, noblesse, a joué un rôle important tout au long de l’histoire de la société. Le terme crée habituellement des images de styles de vie somptueux et de demeures royales remplies de parties élégantes et de personnel de service. Aujourd’hui, le mot circule toujours dans les pays d’Europe, et continue de signifier une société de femmes et d’hommes prestigieuse.

Revenir aux racines

Le mot, noblesse, remonte au mot Latin, nobilitas. Ce mot est dérivé du nom abstrait de l’adjectif, nobilis, ce qui signifie célèbre, bien connu ou notable. Dans la société de la Rome antique, les nobiles représentaient des classes dirigeantes politiques ayant les mêmes intérêts. Ces classes comprenaient des patriciens et des plébéiens avec des ancêtres qui avaient atteint le sommet grâce à leurs propres mérites et actions. Alors que les sociétés se développées, les noble était de rang plus élevé dans les classes sociales. Le système féodal de l’Europe inclus ceux qui possédaient des terres ou un poste de bureau, en échange de services ou d’allégeances à des hauts fonctionnaires ou des monarques. La noble position arriva bientôt à faire partie des castes héréditaires, ce qui signifie que le rang pouvait seulement être transmis à travers la famille. Ces familles nobles bénéficiaient alors de privilèges légaux et possédaient généralement de grandes propriétés et des établissements.

Le Statut Noble du XXIe siècle

La détention de titres de noblesse est aujourd’hui principalement honorifique sans grands privilèges. Cependant, les pays comme le Royaume-Uni, l’Espagne et les Pays-Bas fournissent toujours à leurs familles nobles des cadeaux et des dons. Autres pays à travers l’Afrique, du Pacifique et en Asie toujours reconnaissent l’importance d’être issu d’une famille noble. Cependant, nombreux pays modernes ont retirés les titres de noblesse de leurs sociétés, on leur retirant tous les droits légaux. Ces pays incluent la Grèce ainsi que l’Autriche, le Mexique et les pays du rideau de fer. Autres pays dont l’Italie et l’Allemagne n’ont pas éliminé le droit d’hériter des titres, mais ils ne donnent pas de privilèges juridiques spéciaux ni protections aux personnes titulaires d’un titre.

La Noblesse dans les continents

Les titres de noblesse sont plus connus à travers le continent de l’Europe. Toutefois, chaque pays avait différentes conditions pour designer ceux avec des statuts nobles. En Allemagne, ils étaient détenus par les familles nobles. Ces titres héréditaires comprenaient des crêtes exquises portant le nom de la famille et un symbole représentant ce nom. En Irlande et en Écosse, les titres de noblesse étaient détenus par les propriétaires de parcelles de terrain. L’homme a été intitulé un Laird et la femme a été intitulée une Dame d’un morceau de terre spécifique.

Alors que les titres de noblesse ne portent pas autant de poids qu’ils l’étaient, ils sont toujours une partie importante de l’histoire de nombreuses famille et patrimoines dans le monde entier.

LES TITRES DE NOBLESSE EUROPÉENS

Le Rôle de la Noblesse Européenne à Travers L’Histoire
Le concept de la noblesse européenne est profondément enraciné dans le système féodal qui a pris naissance au cours du moyen-âge. Dans ce système, la classe noble a prêté serment de protéger le souverain en échange d’une parcelle de terre, qui était généralement une terre partagée avec des fermiers médiévaux redevables au seigneur régnant. Au début de ce qu’on appelle la révolution militaire, de nombreux nobles ont été déchus en faveur des armées nationales, qui ont devancé les fonctions de protection des armées privées, généralement commandées par les Chevaliers.

Les changements dans l’armée ont diminué le rôle des chevaliers
Avec cette perte d’influence militaire est venu une diminution de la position sociale de beaucoup de titres de noblesse. Cette diminution s’est produite sur plusieurs niveaux, la plus importante raison est due à un manque d’autorité économique. Les raisons de ce déclin d’autorité ont été aggravées pendant la Renaissance à cause des gains réalisés par les classes marchandes, qui ont assumés une grande partie du pouvoir économique jusqu’à la révolution industrielle.(Devenez un chevalier)

L’influence politique a continué au 19ème siècle 
Tandis que la bourgeoisie a connu une monter de son influence en raison de sa puissance économique, les nobles ont conservé une certaine importance lorsqu’il s’agissait de questions sociopolitiques. Prenant l’exemple du Royaume-Uni, les nobles de haute naissance ont joué un rôle actif dans les affaires gouvernementales jusqu’au milieu du XIXe siècle. Cette influence a été en déclin depuis, avec les nobles bénéficiant de moins en moins de statut en raison de la législation visant à freiner leur influence.

Les nobles vs La population générale
Certains pays contenaient un pourcentage plus élevé de la noblesse que d’autres. Le Commonwealth polonais-lituanien comptait 15% de nobles au XVIIIe siècle, tandis que la région de Castille comptait 10% de nobles par rapport à la population générale. D’autres pays contenaient une collection moins robuste, comme la Russie, qui comptait environ 3% de la population totale en tant que nobles. La France prérévolutionnaire contenait également un pourcentage relativement faible, avec seulement 1% de la population, tandis que la Suède ne comptait que 0,5% de sa population en tant que nobles en 1718.

La défendre des territoires a conduit à de nouvelles opportunités
La guerre était commune pendant l’âge d’or de la classe noble et cette guerre était généralement centrée sur l’empêchement des ethniques étrangers d’envahir le territoire. Cela était particulièrement vrai sur les frontières ouest et est de l’Europe, où les guerriers maraudeurs mènent parfois leur combat contre les nobles. Cela a introduit une nouvelle classe de nobles puisque de plus en plus d’hommes été appelés à défendre ces territoires. Ces mêmes hommes ont également acquis une richesse sous forme de nombreux butin de guerre recueilli au cours de leurs batailles.Au XVIIIe siècle, sur les 190 millions Européens, environ 4 millions étaient des nobles.