Promo !

Comte de Falkenstein

49,90 44,90

Ceci est un titre de noblesse du Moyen Âge avec héradie – un titre réellement excitant et chevaleresque. Le nom lui-même rappelle les châteaux dans le haut des montagnes. Pour cette raison, c’est un nom qui était relativement populaire au Moyen-Âge. Les Falkensteiners auxquels nous faisons référence résident dans le Bourd Falkenstein dans les montages Donnersbeg à Pflaz, en Allemagne.

Nom pour le certificat

Autres documents

Certificats gratuits pour les conjoints (fiancées, amis)

Certificats gratuits pour les enfants, veuillez séparer les noms par des virgules.

UGS : 1302001 Catégories : ,

Description

Histoire familiale de la ligne Andechs.

Le premier membre de la famille Andechs était nommé Graf Rasso et a vécu au 9e siècle. Durant le Moyen-âge, il était admiré en tant que le populaire saint Grafrath ou Grad Rath. Durant le règne de Charlemagne, il était supposément Margrave dans la zone d’Ammersee et de Starnbergsee et a fondé un cloître, en plus d’autres choses. La ville dans lequel il est enterré est nommée après lui : Grafrath. Le second sain de cette famille est St Hedwig de Silesia.

Elle a vécu de 1174 jusqu’à 1243. À l’âge de douze ans, elle a marié le compte de Silesia (et plus tard Pologne) Henry I. On disait qu’elle était particulièrement ascéditque et bienveillante; après la mort de son mari, elle a rejoint un couvant. Selon la légende, elle préférait marcher pieds nus, même en hiver. Puisque sont père confesseur lui recommandais de porter des soulé, elle les trainait simplement dans ses mains. C’est pourquoi l’image des saints est souvent avec les souliers ou une église dans leurs mains.

La fille de sa sœur Gertrude et du Roi Andrew II de Hongrie est autant célèbre. Élizabeth d’Hongrie (1207-1231) est une des saintes les plus importantes de tout le temps. Peut-être parce qu’elle a volontairement renoncé aux luxes aristocratiques, elle est considérée un exemple excellent d’une vie pieuse et ascétique. Elle soignait les malades et s’occupait des pauvres avec dévouement exceptionnel pour son temps. La légende la plus importante à propos de sa vie est refermée comme le «miracle des roses». La légende dit qu’Élizabeth a décidé sans l’accord de son mari de prendre un panier rempli de pain pour le donner aux pauvres. Lorsqu’il l’a confronté et forcé de lui montrer le contenu du panier, il était rempli de roses au lieu de pain. Plusieurs hôpitaux ont été nommés en son nom.

Mais la famille Andechs n’est pas seulement reconnue pour ces figures légendaires importantes, ils ont aussi eu une grande influence politique durant des siècles. Ils sont contrôlés de grandes zones de la Haute-Franconie jusqu’à l’Italie et la mer Adriatique. Leurs ancêtres sont probablement originaires de la zone près de Ammersee. C’est où les châteaux Andechs se trouvent lorsque le Conte Rasso à fondé sont église au 9e siècle. À la base, la famille se nommait «de Diessen», le village de leurs ancêtres. Après le cloître local et que le village a été transféré au Pape, la famille a décidé de se faire appeler «d’Andechs».

La ville d’Andechs est au départ référé dans un document en 1030 comme «Andehse». Plus tard, le monastère Andechs a été fondé, qui est encore aujourd’hui reconnu pour sa bonne bière. Une autre branche de la famille était « de Wolfeatshausen» – nommé après le village où ils vivaient. Cette ligne s’est éteinte aussi tôt qu’au 12e siècle. En 1180, Frederick I Barbarossa a remis au Conte Berthold IV de Andechs le titre de «Duc de méranie». Otto IV de Andechs a aussi été l’évêque de Brixen, son frère Berthold III conte à Inntal et Pusteral. Le dernier est considéré comme le fondateur de la ville d’Innsbruck. Les mariages stratégiques étaient permis dans la famille Andechs pour sécuriser leur influence politique jusqu’en Bourgogne, en Italie et en Hongrie.

Ils étaient en charge de routes de commerce importante à travers les Alpes et étaient considérés des disciples fidèles de Barbarossa. Lorsque Ekbert, évêque de Bamberg et Heny Margrave de Istria – deux membres de la famille Andechs – a été suspecté d’avoir été impliqué dans le meurtre du dernier fils de Barbarossa, Philipp de Swabia, ils ont été excommuniés. Cela octroie une perte de tout fief et privilège. Même si leur implication n’a jamais été confirmée dans aucune source historique, les suspects n’ont jamais pu retrouver la confiance et le respect de cercles aristocratiques.

Cet évènement était le début de la fin pour la famille Andechs. La ligne noble s’est terminée avec la mort du Duc Otto VIII de Méranie en 1248.